Tu me prends en photo

Éditeur 400 COUPS (Les)
Collection : Carré blanc
Paru le
Sur commande : Délai de 5 à 14 jours
Papier Disponibilité ISBN: 9782895405245

Tu me prends en photo. Pourquoi donc... L'oeil de ton appareil braqué sur moi, tu attires mon attention : hé l'enfant, regarde ici ! Tu portes un jean tout neuf, un blouson chaud, et des chaussures aux pieds. Tu essaies d'engager la conversation. Non, le chat ne m'a pas mangé la langue. Pas le chat ! Voici la rencontre entre un photographe de guerre et une jeune fille accompagnée de son petit frère.
Elle questionne ce photographe et ses intentions, tout en parlant de sa souffrance et de ses espoirs. L'auteure signe ici un texte important et parfois dérangeant sur ce difficile métier de photographe de guerre. Un métier sans lequel le reste du monde ignorerait l'existence des victimes. Reconnue pour son aptitude à aborder des sujets difficiles et à émouvoir, Marie-Francine Hébert nous entraîne dans une conversation honnête sur notre regard, et oui, sur notre indifférence parfois si facile...
Un livre qui ne laissera personne indifférent. Un bel ajout à la collection Carré blanc.

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par Ariane Boyer, librairie Monet

    «Tu me prends en photo. Pour quoi donc…» Quelle est donc cette étrange mission que l’on confie au photographe de guerre? N’y a-t-il pas de tâche plus délicate que celle de prendre en photo des enfants à qui il ne reste déjà plus rien? Que lui diraient-ils, ces enfants, s’ils pouvaient partager leur histoire? Et que saurions-nous d’eux autrement? Ce récit est en fait un dialogue touchant entre l’enfance volée par la guerre et l’impuissance d’un photographe qui voudrait bien, pourtant, dévoiler la vérité au reste du monde. L’histoire rappelle l’enfant qui, dans une simplicité désarmante, nous renvoie à une réalité parfois si complexe. Un album empreint d’humanité, pour petits et grands. Dès 7 ans

Les libraires vous invitent à consulter

Marie-Francine Hébert reçoit le Prix Raymond-Plante 2017

Par publié le

Grâce à Marie-Francine Hébert, plusieurs lampes près des lits sont longtemps restées allumées, le soir, tenant les lecteurs bien agrippés aux pages d’un petit roman de la courte échelle durant les années 90. Grâce à Marie-Francine Hébert, bien des jeunes d’aujourd’hui découvrent encore des histoires touchantes et farfelues, découvrent tout simplement la joie de se laisser porter par la magie de la littérature. C’est donc avec grand plaisir que Les libraires tient à féliciter cette auteure pour l

Vous aimerez peut-être...

X