Fond des Forets (Le)

Éditeur DE L'OLIVIER
Collection : N/i
Paru le
Papier ISBN: 9782879296128
Pas en inventaire. Sur commande : Délai de 5 à 14 jours

«Superman 2 passait à la télé. Je l'avais vu au cinéma de Malvern il y avait à peu près trois ans. Le film était assez bien mais pas au point de lui sacrifier un lac gelé rien qu'à moi. Clark Kent renonce à ses pouvoirs tout ça pour avoir des rapports sexuels avec Lois Lane dans des draps de satin. Qui serait assez stupide pour faire un échange pareil ? Quand on peut voler ? Dévier des missiles atomiques vers l'espace ? Remonter le temps en faisant tourner la Terre à l'envers ?»1982, dans un petit village du Worcestershire.Jason Taylor, treize ans, essaie de réussir son entrée dans l'adolescence. Et ça n'est pas chose facile. À l'école ou chez lui, Jason affronte l'incompréhension et le mépris : ses camarades raillent son bégaiement, ses parents ne cessent de se disputer. Mais Jason mène une vie secrète, dans un monde à lui peuplé de visions étranges et de figures ambiguës.Portrait de famille, chronique de l'Angleterre de Thatcher, roman d'apprentissage à la lisière du fantastique, Le Fond des forêts est avant tout une suite de variations éblouissantes sur l'adolescence et ses multiples facettes.Après Écrits fantômes et Cartographie des nuages, deux romans qui traversaient l'espace et le temps, David Mitchell nous offre un texte plus personnel, d'une puissance poétique exceptionnelle.

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par Marie-Hélène Vaugeois, librairie Vaugeois

    Jason a 13 ans. Il vit dans un petit village du Worcestershire. Il bégaie, ce qui ne l’aide pas à être accepté par ses camarades à l’école. C’est d’ailleurs pour ça qu’il ne se fait pas appeler par son prénom comme les gars vraiment populaires, ni par un surnom sympa comme les mecs qu’on aime bien. Lui, il fait partie de ceux qu’on appelle par leur nom de famille. C’est quand même mieux que ceux qui sont affublés d’un surnom débile. Pour corriger son bégaiement, il a créé son « Pendu », la personnification de son trouble de la parole. Mais celuici lui joue souvent des tours. Surtout lorsqu’il doit parler vite, que les mots commencent par des lettres dangereuses. Heureusement, Jason trouve son refuge dans la poésie, qu’il écrit sous le pseudonyme d’Eliot Bolivar, mais il ne faut pas le dire car il risque d’essuyer les moqueries des autres élèves.

Les libraires vous invitent à consulter

David Mitchell à la censure

Par publié le

Cloud Atlas, le plus récent film des réalisateurs américains Wachowski, subit des coupures importantes en Chine. Ce film est une adaptation du livre du même titre du britannique David Mitchell, dont on peut lire la traduction en français avec Cartographie des nuages. Le film passe donc plus ou moins de trois à deux heures, ce qui n’est pas rien. Étant tronqué de cette façon, la linéarité du film en souffre, ce qui a pour résultat une compréhension difficile de l’histoire à laquelle il manque plu

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres